12 éoliennes qui tournent au-dessus de vos têtes

Le projet de EDF EN :

En juillet dernier nous avons été informé qu’un projet de développement éolien était en cours dans la vallée de l’ASSE.

Il consiste en l’implantation sur le plateau de la Feuille et sur le plateau du Coteau Pelé (à quelques centaines de mètres des Ajoncs à l’Est) de 12 éoliennes industrielles de 135 m de haut et d’une puissance de 2 MW chacune. Voici quelques arguments avancés par les promoteurs que nous reprenons afin de vous démontrer que l’éolien industriel est une énorme imposture.

L’éolien industriel un progrès ? : Non.

L’éolien terrestre ne diminuera pas la part du nucléaire. Cette énergie dite propre » (le vent est intermittent), elle doit être associée au thermique, (Gaz charbon ou bois). Donc plus de pollution.

1200 à 2000 éoliennes de 2MW seraient nécessaires pour remplacer un seul réacteur (on en a 58 !).

Notre région pourrait exploiter mieux le bois, la biomasse, le biogaz, etc.

Ce site n’est pas adapté à cette industrie. En France l’éolien « tue » les autres énergies renouvelables malgré sa très faible production.

Des sous pour les communes ? : Non.

Les investisseurs attirés par les dispositifs financiers et les niches fiscales démarchent les petites communes ou des petits propriétaires qui toucheraient les loyers mais perdraient une partie des subventions et taxes. Un peu d’argent pour quelques-uns, des nuisances pour tous, des biens immobiliers invendables dans toute la région et à coup sûr le démantèlement à la charge des propriétaires.

Devant les perturbations du réseau électrique Européen constatées suite à la mise en œuvre massive de l’éolien en Allemagne, Bruxelles veut bloquer les aides financières.

Destruction des routes par le passage des convois de transport des éléments. 1 500 tonnes de béton, par pied.

Un peu d’argent pour quelques-uns, des dépenses et pertes pour tous

Moins d’impôts pour les contribuables : Non.

Les gains sont répartis entre les divers niveaux administratifs, région, département, communauté de commune et commune, que reste-t-il à la commune sachant que les subventions qui lui étaient jusque là octroyées seront à la baisse ! Par contre vous payez sur votre facture EDF une taxe (CSPE) dite « contribution aux charges de service publiques » et (TCFE) destinée à la modernisation des moyens de production et au démantèlement des centrales.

Le pris d’achat actuel par EDF de l’électricité : 0,32 € le Kw. Pour l’éolien : 0,80 € du Kw.

Un atout touristique ? Non

La première curiosité passée, les éoliennes font fuir y compris les résidents. La richesse de notre région est sa beauté et le caractère sauvage de nos paysages.

Seul un naïf pourrait croire à la crédibilité de l’étude paysagère et d’impact payée par le promoteur. L’implantation des premières machines entraînerait forcément leur multiplication.

Des installations sans impact sur la santé ?  Non

Le retour d’expérience d’autres pays, le témoignage de riverains, les nombreuses études et publications prouvent les effets nocifs de cette énergie dite propre.

On ne nous parle pas notamment des graves problèmes dus au bruit, infrasons et sons de basses fréquences (vertiges, acouphènes, troubles vasculaires, du sommeil, et de la mémoire, …).

La situation sur les crêtes accentue leur propagation jusqu’à dix kilomètres. Les plus vulnérables sont, les bébés, les enfants, et les seniors.

Pollution d’un ciel exceptionnel ? Oui

La zone ciblée appartient à un des seuls sites Européen dont la pureté du « ciel noir » permet des observations astronomiques de grande qualité en ciel profond. Qu’en sera-t-il lorsque 13 clignotants viendront perturber le ciel 48 fois pas minute.

Les habitants qui n’ont pas su dire non, en Auvergne, en Haute Loire, dans l’Allier, … et ailleurs dans le monde, le regrettent et tentent des actions tardives et désespérées. Les tribunaux commencent à les entendre. (Octobre 2013 démantèlement de 10 éoliennes dans le Pas de Calais.)

D’autres au contraire se sont élevés et ont eu gain de cause.

Un projet sans impact sur notre sécurité ?Non

L’acheminement des matériaux et des éoliennes se fera par la vallée de Rancure et empruntera la départementale 12 entre Oraison et le Castellet puis la départementale 101 entre le Castellet et le hameau des Blancs avant de suivre des portions de voies communales. Devant l’étroitesse de ces routes par endroit, les dos d’âne sans visibilité, comment ne pas craindre l’accident!

FAITES VOTRE BILAN – VOUS AVEZ LE POUVOIR DE DIRE NON

Si vous souhaitez être informé sur ce projet, venez nombreux à la réunion publique que nous organisons :

à Entrevennes le samedi 1er février

dans la salle polyvalente

à partir de 15h00

Nous vous dévoilerons ce que nous avons appris, ce qu’il risque de se passer. Nous espérons que nos élus se déplaceront pour nous apporter de plus amples informations et se prononcer sur l’avenir de nos communes.

Nous envisageons également de projeter le film réalisé par l’association Vent de Colère que nous avions déjà présenté il y a presque 10 ans à Puimichel. Le temps passe, les lois évoluent mais au final ce sont toujours les riverains qui subissent et qui se retrouvent confrontés aux méfaits de l’éolien.

Venez nous rejoindre !

Publié dans Manifestation du 1er février | Laisser un commentaire